mercredi 12 mars 2014

Le prêt numérique

Souvent, on parle des livres, mais d'autres médias sont "empruntables" : des journaux et revues, des formations, de la musique,… Au niveau des livres, les éditeurs produisent de plus en plus de livres numériques. 62,5 % des éditeurs se sont lancés dans l'offre ebook.

En Belgique francophone, seule, Liège (http://www.provincedeliege.be/fr/chiroux/numerique) offre ce type de services : des liseuses électroniques, des livres en ligne ou "en streaming" (http://bibliovox.com), des livres électroniques, l'accès à des bases de données et des revues en ligne.

Pour les liseuses, le prêt est gratuit et elles sont pré-chargées de plus de 250 livres électroniques libres de droits ( certains sites les proposent en ligne : http://www.litteratureaudio.com ). Elles sont aussi compatibles avec Numilog, leur plateforme de prêt de livres numériques. Les modèles proposés sont des Sony Reader.

Pour emprunter une liseuse gratuitement, il suffit de posséder une carte de lecteur et sa carte d'identité. Selon une étude américaine (http://www.actualitte.com vérifiée à Liège), ce sont plus dans les grandes agglomérations que dans les régions plus rurales, que les liseuses sont le plus empruntées.
[ce 11 mars, sur 20 liseuses, 5 en rayon et une perdue ; les autres en prêts]

Certaines bibliothèques en France offre la lecture de la liseuse sur place : par exemple: Rennes



En ce qui concerne les nouveautés, la bibliothèque Chiroux met à disposition un service de prêt de livres numériques accessible par Internet, 7j/7, 24h/24 grâce au catalogue Numilog.
Avec la carte de lecteur en salle de consultation et une première inscription sur la plateforme de la bibliothèque, on peut télécharger gratuitement des livres numériques ou audio pour une durée de 30 jours. En fait, les bibliothèques achètent des licences aux éditeurs. Ces licences sont "chronodégradables", c'est-à-dire que l'accès ne durent que le temps de la lecture des livres, soit successivement, soit simultanément. Une nouveauté est achetée en 40 licences (par exemple), soit 40 lecteurs les lisent simultanément, soit successivement. C'est la bibliothèque qui décide.

Le prêt numérique correspond à une certaine demande : "(…)le prêt en ligne à distance a signifié plus de gens et plus de visites en bibliothèques physiques, pas moins. Les gens veulent accéder aux bibliothèques d'une manière qui convient à leur style de vie ", expliquait Janene Cox, président de la Society f Chief Librarians en mai 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire